coach parental : 
en avez-vous besoin ?

Un coach parental, c’est quoi ?

Si avoir un enfant est une grande source de bonheur, de nombreuses difficultés peuvent survenir au quotidien dans la sphère familiale, de la naissance à l’adolescence, et les parents ne savent pas toujours comment y faire face. Selon l’âge de l’enfant, cela peut se révéler être des problèmes de comportement, des colères fréquentes, des soucis scolaires, des relations difficiles entre parents et enfants, des disputes régulières dans la fratrie.

Le rôle d’un coach parental va être d’accompagner les parents, sur une durée déterminée, dans les situations de blocages et de conflits avec leurs enfants, afin qu’ils retrouvent une véritable sérénité familiale. Le coach va donner des outils à tous les membres de famille pour qu’ils surmontent leurs difficultés de communication et qu’ils retrouvent le plaisir de vivre ensemble.

Les missions d’un coach parental


La première mission d’un coach parental va être de faire le point sur les différentes difficultés rencontrées dans la relation parents-enfants.

Il va aider les parents à prendre du recul sur la situation et à la dédramatiser.

L’objectif principal du coach parental va être de renouer le dialogue et de favoriser les échanges positifs entre les différents membres de la famille.

Pour ce faire, il va établir un plan d’action afin de résoudre les conflits et les tensions.   Cela peut inclure des échanges verbaux ou des mises en situation avec une dimension ludique si les enfants y participent.

Le coach parental va conseiller les parents pour qu’ils se réapproprient leur rôle, et les aider à mettre en place un cadre éducatif bienveillant (en proposant des alternatives aux punitions physiques, aux menaces et au chantage)

S’il y a plusieurs enfants, il va personnaliser la démarche éducative selon la personnalité de chacun d’entre eux.

Il peut être amené  à conseiller une restructuration de l’environnement familial, au niveau de l’organisation de la maison par exemple.

En aucun cas le coach parental n’imposera son point de vue, ou ne se substituera aux parents. Il s’agit de donner des outils et des clés afin que parents et enfants retrouvent une complicité et une harmonie familiale.

Pourquoi faire appel à un coach parental

Les parents peuvent être confrontés à des difficultés quel que soit l’âge de l’enfant. Chez les petits, ce sera le plus souvent des colères à répétition, une opposition constante, ou des problèmes à certains moments clés de la journée, comme les repas ou le coucher. Pour les plus grands, et notamment les adolescents, les problèmes sont différents. Il peut s’agir de soucis scolaires, avec les conflits que cela peut engendrer, de relations difficiles avec les parents, un refus de l’autorité, ou un manque d’implication dans la vie de la maison. Ces tensions peuvent réellement gâcher le quotidien de toute la famille, et peuvent avoir des conséquences lourdes à long terme, comme une rupture familiale ou un échec scolaire.

Les parents peuvent être particulièrement démunis face à ce type de comportements. Ils peuvent ressentir une vraie perte de contrôle, qui peut même aller jusqu’au burn-out parental.

Le contexte peut aussi avoir de l’importance. Le coach peut intervenir dans le cadre d’un déménagement, d’une séparation, d’une famille monoparentale, d’une mésentente des parents sur l’éducation qu’ils veulent apporter à leurs enfants.  Enfin, certains parents peuvent aussi faire appel à un coach parental s’ils ont du mal à concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale.

Certains coachs parentaux ont une formation en puériculture, et peuvent même proposer de vous rencontrer avant la naissance de l’enfant.  Cela peut être utile pour se préparer à l’arrivée de l’enfant, d’un point de vue pratique (organisation de l’accouchement, de la maison, conseils de soins pour les petits),  ou psychologique (anticiper la perte de repères familiaux, faire le point avec son conjoint sur une vision commune de l’éducation).

De manière générale, le rôle du coach est de rétablir l’harmonie familiale, en instaurant une bonne communication entre les différents membres de la famille. Il va accompagner les parents en souffrance pour trouver les solutions les mieux adaptées à leurs problèmes quotidiens, et les aider à déculpabiliser. Mais attention le coach ne propose jamais de solutions clés en main, car chaque famille est unique et doit trouver en soi les ressources pour parvenir à un meilleur équilibre, selon sa propre histoire et ses propres attentes.

Choisir un bon coach : conseils et pièges à éviter

Le coach parental ne doit pas juger le type d’éducation que vous donnez à vos enfants, ni s’interposer dans les conflits. Il doit donner la possibilité à chaque membre de la famille de s’exprimer et de trouver sa place. Son expérience et ses connaissances en psychologie, sa capacité d’écoute vont lui permettre d’avoir le recul nécessaire, d’apporter des pistes de réflexion, des informations pour faire évoluer la situation.

Un coach parental n’est en aucun cas un thérapeute, il ne peut donc intervenir en cas de pathologie ou de problème psychologique identifiés.

Lors du premier entretien, renseignez-vous sur sa formation (notamment s’il a un diplôme en puériculture s’il s’agit de tout-petits, ou en psychologie), ainsi que sur son expérience et sur ses méthodes de travail. Pour vérifier que vous avez affaire à un professionnel, demandez-lui s’il a un numéro de SIRET (ce qui signifie que son activité est enregistrée auprès des services compétents). Enfin, il est important de choisir quelqu’un avec qui le courant passe bien, alors n’hésitez pas à rencontrer plusieurs coachs avant de choisir celui qui vous semble le plus proche de vos besoins et de vos attentes, et qui saura vous accompagner de la meilleure façon possible.

Déroulement d'un coaching : comment ça se passe ?

Le premier entretien avec un coach parental a souvent lieu par téléphone pour faire le point sur la situation familiale et sur les difficultés rencontrées.  Les consultations suivantes peuvent avoir lieu dans les locaux du coach ou à domicile, ce qui permet de saisir l’impact de l’environnement familial et éventuellement de le modifier.

Selon la configuration familiale et les besoins de chacun, le coach peut voir les parents ensemble ou séparément, avec les enfants ou non. En revanche il ne voit jamais l’enfant sans ses parents.

Les séances (une dizaine au maximum en général) sont réparties sur plusieurs semaines, afin de permettre à la situation d’évoluer favorablement entre deux séances.

Au cours des séances suivantes, le coach parental va écouter tous les membres de la famille. Il peut proposer des échanges verbaux, des mises en situation, des jeux, des outils adaptés à la fois aux parents et aux enfants, bref, tout ce qui peut permettre une communication positive au sein de la famille (comme la tenue d’un journal dans lequel chacun peut exprimer ses émotions par exemple).

Coaching parental : une solution efficace ? Notre avis

“Il faut tout un village pour élever un enfant” dit le proverbe. Pendant longtemps, les enfants ont été élevés par une famille élargie, avec une large place accordée aux générations précédentes (grands-parents, oncles et tantes...) qui pouvaient partager leur expérience et apporter leur aide aux jeunes parents. Mais dans le monde actuel, il arrive souvent que les parents se retrouvent seuls et démunis face à leurs enfants. Le coach est là pour les soutenir, les conseiller, et leur donner confiance en eux.

L’éducation des enfants n’est pas forcément innée : écouter les petits, comprendre leurs besoins, poser des limites, gérer leurs émotions, leurs pleurs et leurs colères… Une aide extérieure, mais bienveillante, peut être parfois la bienvenue.

Dans un monde qui glorifie la performance, il existe aussi une véritable compétition entre les parents, et la façon dont on élève ses enfants peut être liée à une certaine pression. Il est important de savoir prendre du recul pour privilégier le bien-être familial.

Où trouver un coach parental ?

Pour trouver un coach parental, rien ne vaut le bouche-à-oreille, pensez donc à vous renseigner d’abord auprès d’autres parents de votre entourage, ou au sein de l’école de vos enfants par exemple. Vous pouvez aussi vous rapprocher d’associations spécialisées dans l’enfance pour obtenir les coordonnées de professionnels qualifiés et reconnus. Enfin n’hésitez pas à chercher sur internet, en tapant le nom de votre ville, pour pouvoir trouver un coach près de chez vous et pouvoir le rencontrer plus facilement.

Tarif d'un coach parental

Les tarifs des coachs parentaux sont très variables, selon leur formation et leur expérience, mais vous pouvez compter environ 70 € la séance d’une heure. Il suffira parfois de trois ou quatre séances, mais cela peut aller jusqu’à une dizaine de séances réparties sur plusieurs mois.

Devenir coach parental : quelle(s) formation(s) ?

En France, il n’existe pas de formation reconnue par l’état pour devenir coach parental.  La plupart des coachs ont cependant des diplômes dans le secteur de l’enfance (puériculture, psychologie de l’enfant). Pour devenir coach parental, il faut avoir des capacités d’écoute et d’analyse, des connaissances en psychologie, et des aptitudes de médiateur.

Il existe aussi des formations dispensées par des organismes privés, comme l’EIREM (Ecole des Intelligences Relationnelle et Emotionnelle) fondée en 2006 par la psychothérapeute Isabelle Fillozat. Cette école propose une formation pour devenir coach parental via 16 modules répartis sur une durée totale de deux ans et demi.