Reconversion professionnelle

Reconversion professionnelle : que faire ?

Nous passons plus de 60 000 heures dans notre vie à travailler, le saviez-vous ? Que ce soit par lassitude, par envie de changement ou suite à des événements personnels, il est courant d’envisager, en cours de carrière, une reconversion professionnelle. Voici quelques conseils pour vivre sereinement cette décision parfois difficile à prendre.

Compétences professionnelles, situation personnelle : faites le bilan !

La reconversion professionnelle est un tournant crucial et doit être préparée avec soin, même si elle vous oblige à sortir de votre zone de confort. Quelles que soient les raisons qui vous poussent à changer de métier, c’est le moment de faire le bilan.

Le bilan de compétences professionnelles peut, éventuellement, être réalisé par un cabinet spécialisé ou bien par un coach professionnel. Il vous sera utile pour faire le point sur votre formation, votre expérience, vos forces et vos faiblesses dans le domaine professionnel. Si vous avez déjà quelques pistes de reconversion, il vous permettra de savoir si elles sont en adéquation avec votre situation actuelle.

Mais c’est le bon moment également pour faire un bilan personnel. Vos conditions de travail sont-elles compatibles avec votre vie privée et familiale ? Est-ce que vous êtes prêt à faire quelques sacrifices personnels pour votre nouveau métier ? Quelles sont les motivations de ce désir de changement : la rémunération, le cadre de travail, l’intérêt du poste ?

En outre, si une envie de reconversion professionnelle répond à un malaise temporaire au sein de l’entreprise (lassitude, tensions...), un changement d’employeur peut être une solution alternative.

Renseignez-vous sur les métiers qui recrutent et formez-vous !

Il existe plusieurs filières dites « en tension », pour lesquelles l’offre est supérieure à la demande, ou, plus simplement, qui ont du mal à recruter ! Mieux vaut éviter de se lancer dans une reconversion vers un secteur déjà saturé, le risque de frustration et de démotivation serait élevé.

D’après la Direction de l’Animation et de la Recherche des Études et des Statistiques (DARES), les métiers qui arrivent en tête des volumes de création d’emploi sont ceux liés aux services à la personne (aide à domicile, aide-soignant…), qui représentent 12 % de l’emploi total. Mais d’autres filières ne sont pas en reste : santé, action sociale, culture, commerce, informatique, communication…

N’hésitez pas à aller à la rencontre de professionnels déjà installés qui pourront vous informer sur la concurrence, les avantages et les contraintes de leur métier.

Le travail de vos rêves se trouve dans un secteur qui recrute, mais vous n’avez pas d’expérience ? Il faudra peut-être prévoir une formation. Plusieurs organismes proposent des formations de reconversion, ou même de perfectionnement dans le cadre de votre emploi actuel. Renseignez-vous auprès de Pôle Emploi et consultez l’ONISEP (Office National d’Information sur les Enseignements et les Professions) qui met à disposition de précieuses ressources. Si votre situation le permet, n’ayez aucune appréhension à effectuer des stages ou un apprentissage, quel que soit votre âge.

Quel statut choisir : salarié privé, public ou indépendant ?

Si votre besoin de changement est lié au fonctionnement même de l’entreprise, à ses contraintes et ses codes, vous pouvez envisager de devenir travailleur indépendant ou encore de créer votre propre entreprise.

Un grand nombre d’accompagnements et de financements simplifient l’accès au statut d’indépendant. Les régimes de microentreprise (autoentreprise) ou de VDI (Vendeur Distributeur Indépendant) proposent une fiscalité, des démarches comptables et administratives allégées. Ils permettent souvent, en outre, le cumul avec un emploi salarié. C’est une bonne façon d’effectuer une reconversion professionnelle en douceur.

Sachez également que la fonction publique est le principal employeur du pays, surtout dans les secteurs de l’enseignement et de la justice. Il n’est pas toujours nécessaire de passer un concours de recrutement pour accéder aux postes de la fonction publique. Les adjoints administratifs de l’Éducation nationale, par exemple, sont recrutés directement par une commission de sélection, sans concours préalable ni condition d’âge, de diplôme ou d’expérience.

Reconversion professionnelle

Idées de reconversion professionnelle : 6 activités dans l’air du temps

Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS)

Vous avez de la patience et beaucoup d’amour à donner ? Vous êtes titulaire d’un baccalauréat ? Vous pouvez postuler auprès du rectorat pour devenir Auxiliaire de Vie Scolaire et accompagner la scolarité d’un enfant en situation de handicap, en tant que contractuel de la fonction publique. Sachez toutefois que ce type de poste n’existe qu’à temps partiel.

Infirmier

Vous êtes rigoureux et attentif aux besoins de votre prochain ? Vous ne craignez pas d’effectuer des actes médicaux techniques ? Si vous êtes titulaire d’un baccalauréat, vous pouvez passer le concours pour rejoindre un Institut de Formation en Soins Infirmiers et devenir infirmier, au terme d’un cursus de 3 ans.

Gendarme

Vous êtes discipliné, responsable et courageux ? Engagez-vous dans la gendarmerie ! Aucun diplôme n’est requis, mais vous devez être de nationalité française et avoir un casier judiciaire vierge. En fonction de votre niveau d’études, vous pouvez passer des épreuves de sélection qui vous donneront accès à des grades plus élevés dès votre intégration, voire un concours pour atteindre directement le statut d’officier.

Enseignant

Vous êtes pédagogue, patient et avez envie de transmettre votre savoir ? Vous êtes titulaire d’un master ? Inscrivez-vous aux concours de recrutement d’enseignants (CAPES, CAPET…). Vous pouvez également postuler directement auprès des rectorats ou des chefs d’établissements, pour être vacataire ou remplaçant.

Vendeur Distributeur Indépendant (VDI)

Vous aimez le contact humain et avez le sens du commerce ? Vous êtes passionné par un produit ou une marque ? Devenez Vendeur Distributeur Indépendant ! Ce métier est ouvert à tous et est probablement celui qui offre le plus d’autonomie. Vous avez accès à un accompagnement et des formations de la marque dont vous êtes l’ambassadeur.

Coach

Vous avez une passion et avez envie de la transmettre ? Vous avez le sens de l’écoute ? Devenez coach ! Coach sportif, Coach de couple ou encore Coach parental, vous pouvez vous spécialiser dans un domaine en particulier selon votre expérience et vos qualités. D’un point de vue réglementaire, aucun prérequis n’est nécessaire. Cependant, il existe des fédérations qui vous donneront une liste de formations, réel gage de crédibilité et de fiabilité. Vous pouvez également obtenir une certification, qui vous permettra d’être affilié à une fédération professionnelle.

Laissez un commentaire 0 commentaires

Laissez un commentaire: